Aujourd'hui Vendredi, 25 Avr 2014

Location en Croatie

Croatie location

Location de vacances en Croatie

Convertisseur de devises

Vous êtes ici : En Croatie À SAVOIR Monnaie croate

- LA MONNAIE CROATE -

 

La martre

 

La Kuna, la monnaie croate

'Kuna' en croate veut dire 'martre', c'est ce petit animal qui a été choisit comme symbole de la monnaie croate en souvenir d'une époque ou l'on payait en peau de martre.

 

 

 

- CHANGER DE L'ARGENT CROATE -

 

Ne changez surtout pas d'argent en France, vous y perdriez trop.

Le mieux est d'avoir des Euros sur vous et de changer une fois en Croatie dans les banques ou bureaux de change, ou alors de retirer de l'argent avec votre carte bancaire directement du distributeur. Dans ce cas vérifiez votre limite auprès de votre banque ainsi que les frais qui vous sont retenus. En général plus vous retirer une somme importante plus les frais sont bas, donc il est préférable de retirer une grosse somme plutôt que plusieurs petites.

 

 

- CONVERTIR LES EUROS EN KUNAS -

 

Pour vérifier le taux de change actuel utilisez le convertisseur de devises qui se trouve sur la colonne de gauche.

 

 

- L'EURO EN CROATIE -

 

Même si la Croatie fait partie de l'Union Europeenne depuis le 1er juillet 2013 elle n'a pas encore accepté l'Euro et vous devrez donc payer en Kunas. Cependant on accepte de plus en plus l'Euro, surtout pour les grosses sommes. On acceptera plus facilement les billets qui peuvent être échangés a la banque contrairement aux pièces.

Sachez aussi que si vous arrivez en Croatie en voiture vous pourrez payer le péage sur l'autoroute en Euro.

 

 

- LES PIÈCES DE MONNAIE CROATE -

 

La martre est représentée sur chaque pièce de monnaie, l'autre face représentant un animal vivant en Croatie : le rossignol, le thon et l'ours.

1 kuna

1 kuna côté pile,
la martre

1 kuna 1 kuna côté face,
le rossignol
2 kunas 2 kunas côté pile,
la martre
2 kunas 2 kunas côté face,
le thon
5 kunas 5 kunas côté pile,
la martre
5 kunas 5 kunas côté face,
l'ours

 

Les centimes sont appelés les 'lipas', lipa en croate signifie tilleul.
Ainsi le tilleul est représenté sur une face des pièces de monnaie, l'autre face représentant une espèce végétale présente en Croatie : le mais, le raisin, le chêne, le tabac, l'olivier et la Degenia velebitica plante endémique de la montagne du Velebit.

1 lipa 1 lipa côté pile,
le tilleul
1 lipa 1 lipa côté face,
le mais
2 lipas 2 lipas côté pile,
le tilleul
2 lipas
2 lipas côté face,
le raisin
5 lipas 5 lipas côté pile,
le tilleul
5 lipas
5 lipas côté face,
le chêne
10 lipas 10 lipas côté pile,
le tilleul
10 lipas
10 lipas côté face,
le tabac
20 lipas 20 lipas côté pile,
le tilleul
20 lipas
20 lipas côté face,
l'olivier
50 lipas 50 lipas côté pile,
le tilleul
50 lipas
50 lipas côté face,
la Degenia velebitica

 

Remarque :
Vous verrez rarement des pièces de 1 et 2 lipas car c'est un montant si modique (respectivement environ 0,001 et 0,002 € qu'on arrondira au lieu de vous rendre la monnaie.
Par exemple si le prix d'un article est de 0,99 kn, on ne vous rendra pas la monnaie sur un kuna.

 

 

- LES BILLETS DE MONNAIE CROATE -

 

Billet de 5 kunas
5 kunas - recto
Petar Zrinski (1621-71) et Fran Krsto Frankopan (1643-71), aristocrates croates à la tête du complot mené contre Vienne.
Billet de 5 kunas
5 kunas - verso
La forteresse Renaissance de Varaždin (XVIe siècle).

 

Billet de 10 kunas
10 kunas - recto
Juraj Dobrila (1812-1882), évêque de Poreč-Pula promoteur du renouveau croate en Istrie.
Billet de 10 kunas
10 kunas - verso
L’amphithéâtre romain de Pula (Ier siècle), en Istrie.

 

Billet de 20 kunas
20 kunas - recto
Josip Jelačić (1801-1859), général et ban élu de Croatie-Slavonie-Dalmatie, il défendit l'autonomie croate. Sa statue la plus connue se trouve sur la place principale de la ville de Zagreb.
Billet de 20 kunas
20 kunas - verso
La colombe énéolithique de Vučedol (IIIe millénaire av. J.-C.) et le palais baroque Eltz à Vukovar (XVIIIe siècle).

 

Billet de 50 kunas
50 kunas - recto
Ivan Gundulić (1589-1638), poète de Dubrovnik. Seul personne à posséder sa statue dans la vieille ville de Dubrovnik.
Billet de 50 kunas
50 kunas - verso
La vieille ville de Dubrovnik. Capitale pendant 400 ans de l’ancienne république indépendante jusqu’à l'arrivée de Napoléon en 1808. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Billet de 100 kunas
100 kunas - recto
Ivan Mažuranić (1814-1890), ban de Croatie et homme de lettres qui proclama le croate langue officielle et instaura l'école obligatoire.
Billet de 100 kunas
100 kunas - verso
L’église Saint-Guy à Rijeka, elle porte le nom du patron de la ville et est reconnaissable à son plan octogonal (début du XVIIe siècle).

 

Billet de 200 kunas
200 kunas - recto
Stjepan Radić (1871-1928), leader politique croate charismatique de l'entre-deux-guerres, assassiné au parlement yougoslave.
Billet de 200 kunas
200 kunas - verso
Le palais du Généralat (début du XVIIIe siècle) à Osijek, capitale de la Slavonie. Il abrita le siège du commandement des Confins militaires de Slavonie.

 

Billet de 500 kunas
500 kunas - recto
Marko Marulić (1450-1524), humaniste et écrivain de Split. Il composa en 1501 le premier poème épique croate, Judita.
Billet de 500 kunas
500 kunas - verso
Le palais de l’empereur romain Dioclétien (fin du IIIe siècle) à Split. Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Billet de 1000 kunas
1000 kunas - recto
Ante Starčević (1823-1896), homme politique et idéologue qui prona l'indépendance de la Croatie.
Billet de 1000 kunas
1000 kunas - verso
La statue équestre du roi Tomislav et la cathédrale Saint-Étienne à Zagreb, reconstruite en style néogothique après le séisme qui dévasta la capitale en 1880.

 

.