shadow

Les croates et la France

Connaissez-vous les liens qui existent entre la France et la Croatie ?

1 – Les croates apprécient la langue française.

On peut étudier le français entre autre grâce aux Alliances françaises présentes dans les plus grandes villes du pays (Zagreb, Split, Osijek, Rijeka, Dubrovnik).

2 – De 1806 à 1813 la Dalmatie appartenait à la France de Napoléon.

On dit qu’il apporta plus à cette région que Venise en 400 ans (la Dalmatie appartenait en effet à la république de Venise avant l’arrivée de Napoléon).

Il fit ouvrir de nombreuses écoles et y introduit l’enseignement en croate, construisit des routes, assainit les villes, modernisa l’agriculture. Il prit également des mesures moins populaires en instaurant des impôts et en réquisitionnant des hommes pour les besoins de l’Armée de Dalmatie.

3 – Le premier dictionnaire français-croate est publié en 1812.

4 – Un des français les plus connus en Croatie est sans aucun doute Lilian Thuram

qui a mis fin au rêve croate en demi-finale de la coupe du monde de foot en 1998.

Alors que la Croatie menait 1-0 il créa l’exploit en mettant un but pour la première fois en équipe de France. Celui qui déclara plus tard ne pas comprendre : ‘Pourtant, d’habitude, je ne marque jamais même pas à l’entraînement’ se paiera le luxe de mettre un deuxième but durant ce même match et qualifia la France en finale (on connait la suite).Les croates n’ont toujours pas oublié son nom, qu’ils sont rancuniers quand même… 😉

5 – Les croates appellent la macédoine de légume la ‘salade française’(francuska salata).

Elle est très appréciée en Croatie, on ne l’achète pas en conserve (tout simplement parce que jusqu’à maintenant elle n’est pas vendue en conserve) mais on la prépare soit même.

La ‘francuska salata’ fait même partie du menu typique des mariages ou des grandes occasions en accompagnement du jambon fumé et du fromage de Pag.

.

Articles en rapport