Les 100 ans d'Hajduk Split
shadow

13 février 2011 – Les 100 ans d’Hajduk

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le foot, Hajduk (prononcez ail-douk avec un h expiré au début) est le club de foot de Split, l’éternel rival de Dinamo Zagreb.

Après avoir survécu à l’empire Austro-hongrois, au royaume de Yougoslavie puis à la Yougoslavie de Tito, ainsi qu’a deux guerres mondiales et a la guerre d’indépendance, cette année le club fête son 100ème anniversaire.

Le club a été créé en 1911 dans un bar de Prague par un groupe d’étudiants croates qui étudiaient dans cette ville (qui a l’époque appartenait également à l’empire austro-hongrois).

C’est le 13 février de cette année que le club a été officiellement enregistré auprès des autorités sous le nom de HNK Hajduk Split.

On choisit le nom d’Hajduk en référence à un groupe de bandits qui s’opposait à l’occupation ottomane, ils étaient les Robins des bois des Balkans.

Hajduk est à vrai dire plus qu’un club de foot, ici on vit pour Hajduk. Pas seulement à Split mais dans une grande partie du pays. Pour simplifier les choses disons que la Croatie est partagée en deux, sur la cote et les iles on est supporter d’Hajduk, dans le reste du pays on est supporter du club Dinamo de Zagreb.

Les frontières du club de supporters que l’on appelle Torcida (tortsida) s’étant pourtant bien plus loin qu’aux frontières de la Croatie, il y a plus de 2 millions de croates qui vivent a l’étranger et qui ont emmené avec eux leur amour pour le club Hajduk. C’est comme ça qu’hier dimanche 13 février 2011 on pouvait croiser dans les rues de Split des croates de Perth en Australie, ou bien de Zurich en Suisse qui se devaient de venir rendre hommage à leur club préféré.

Tout a commencé quelques jours avant la date anniversaire, lorsque la ville entière a été revêtue de blanc, la couleur d’Hajduk. Le 12 février toute la ville était dans les rues, et s’est retrouvée sur la fameuse promenade de Split ‘la Riva’ où les joueurs du Club, d’hier et d’aujourd’hui, signaient des autographes et se prenaient en photo avec leurs fans.

A minuit ce sont plus de 3.000 fusées de détresses qui ont brulées dans toute la ville, du jamais vu !

Le lendemain, dimanche 13 février, 40.000 supporters se sont retrouvés au stade Poljud (polioude) pour assister au match Hajduk – Slavia, c’est le club de Prague qui a été choisit pour ce match, ville ou a été créé le club de Split.

Même si Hajduk a perdu 2-0 l’ambiance était à son comble et c’est tout le stade qui n’a cessait de chanter les chansons du club pendant 90 minutes.

A 19h11 tous les bateaux sur le port ont marqué l’occasion au son des sirènes, les fusées de détresse ont une nouvelle fois enflammée la Riva et la fête a continuée jusqu’au petit matin par un concert de chanteurs croates sur la Riva.

Hajduk živi vječno !

Vidéo officielle des 100 ans d’Hajduk – Fumigènes et fusées de détresse sur Split, match amical et concert sur la Riva.

Articles en rapport